Gulf of Porto: Calanche of Piana, Gulf of Girolata, Scandola Reserve

© IUCN/ Graeme Worboys
Country
France
Inscribed in
1983
Criteria
(vii)
(ix)
(x)
The conservation outlook for this site has been assessed as "good with some concerns" in the latest assessment cycle. Explore the Conservation Outlook Assessment for the site below. You have the option to access the summary, or the detailed assessment.

The nature reserve, which is part of the Regional Natural Park of Corsica, occupies the Scandola peninsula, an impressive, porphyritic rock mass. The vegetation is an outstanding example of scrubland. Seagulls, cormorants and sea eagles can be found there. The clear waters, with their islets and inaccessible caves, host a rich marine life. © UNESCO

© IUCN/ Graeme Worboys
© IUCN/ Graeme Worboys

Résumé

2020 Conservation Outlook

Finalised on
07 Dec 2020
Bonnes avec quelques préoccupations
Les valeurs du site ont été globalement maintenues. Néanmoins, l'importance des menaces actuelles et potentielles et l'absence d'un plan de gestion pour l'ensemble du bien sont sources de préoccupations. Les principales menaces impactant les valeurs de biodiversité du bien sont liées au développement important du tourisme sur terre comme en mer, avec pour conséquences notamment la dégradation des écosystèmes (comme les prairies marines) et des impacts sur des populations d'oiseaux et de poissons. À ce jour, il n’existe pas de stratégie de tourisme durable ni d’évaluation de la capacité de charge des écosystèmes terrestres et marins, mais des démarches ont été lancées en ce sens. Des solutions techniques existent pour limiter la pression touristique en augmentation et doivent être appliquées. Depuis 2019, un gestionnaire unique est en charge du bien - l'Office de l'Environnement de la Corse - mais ses moyens demeurent encore trop limités même si des perspectives positives apparaissent en terme de gestion et de concertation.
 

Current state and trend of VALUES

Low Concern
Trend
Deteriorating
Les valeurs du site ont été globalement maintenues. Cependant, la fréquentation touristique provoque d’importants dérangements et perturbations des sites de reproduction du balbuzard pêcheur et en mer, une dégradation de l’herbier de posidonies du fait des mouillages. Néanmois, globalement, la reproduction du balbuzard dans le périmètre du site serait meilleure qu’ailleurs en Corse. Les valeurs géologiques ne font l’objet d’aucune menace directe ou indirecte susceptible d’altérer leur état de conservation, hormis la fréquentation importante et ses conséquences très ponctuelles. En plus du tourisme, la présence d'espèces exotiques envahissantes, le changement climatique et le risque d'incendie pourraient détériorer à l'avenir les valeurs du bien, notamment en terme de biodiversité. 

Overall THREATS

High Threat
Les principales menaces impactant les valeurs du bien sont liées au développement important du tourisme sur terre comme en mer, avec pour conséquences notamment la dégradation des écosystèmes (comme les prairies marines) et des impacts sur des populations d'oiseaux et de poissons. À ce jour, il n’existe pas de stratégie de tourisme durable ni d’évaluation de la capacité de charge des écosystèmes terrestres et marins, mais des démarches ont été lancées en ce sens par le nouveau gestionnaire du bien (l'Office de l'Environnement de la Corse (OEC). Des solutions techniques existent pour limiter la pression touristique en augmentation et doivent être appliquées. Les autres menaces actuelles (pollution, pêche, transport, etc.) sont considérées comme faibles. À l'avenir, les incendies, le changement climatique et la pollution marine pourraient affecter le bien. 

Overall PROTECTION and MANAGEMENT

Some Concern
La protection est effective sur la réserve naturelle de Scandola et les Calanques, mais nécessite une planification et un renforcement sur l’ensemble du site, et notamment pour gérer la fréquentation de la partie marine. La désignation d'un gestionnaire unique du bien depuis 2019 (l'OEC) devra permettre d'améliorer la gestion mais les moyens restent limités et au delà d'un document d’orientation qui vise à mettre en cohérence la gestion, il manque un plan de gestion rédigé dans la concertation avec les différentes acteurs locaux. 

Full assessment

Click the + and - signs to expand or collapse full accounts of information under each topic. You can also view the entire list of information by clicking Expand all on the top left.

Finalised on
07 Dec 2020

Description of values

Beauté naturelle exceptionnelle

Criterion
(vii)
La grande diversité géologique des roches, l'originalité de leur mise en place, leur différence de résistance vis-à-vis des agents d'érosion, les contrastes de couleur entre les roches et la mer ou le ciel, ont donné naissance à des paysages géologiques et géomorphologiques spectaculaires: immenses falaises de porphyre rouge et de hyalite, colonnes d'orgues rhyolitiques (Plan de gestion de la Réserve de Scandola), haute falaise sud du Golfe de Porto (L'État partie de France, 2006).

Patrimoine géologique

Criterion
(viii)
Le bien fait partie d'un grand complexe géologique qui a subi au cours du Permien et peut-être du Trias basal deux cycles distincts d'activité volcanique (L'État partie de France, 2006). C’est au cours du deuxième cycle que se mettent en place, d’une part le complexe de Porto, uniquement plutonique, composé de granites alcalins et de gabbros, d’autre part les vulcanites du cauldron de Scandola bien exposées à l’ouest de la faille courbe N-S Elbo-Cala Vecchia.

Diversité d’habitats terrestres indispensables à la survie des principales espèces

Criterion
(x)
La zone abrite un remarquable exemple de maquis, prédominant sur le pourtour méditerranéen (L'État partie de France, 2006 ; UICN, 1983). Le site accueille une flore présentant un fort endémisme avec de nombreuses espèces protégées ou d'intérêt européen. Au sujet de la faune, l’intérêt du site est indéniable pour les chauves-souris au regard de la diversité d’espèces recensées sur le territoire (7 espèces) (Consultation de l'UICN, 2020b).

Exceptionnelle richesse de la vie marine, représentative du milieu littoral méditerranéen

Criterion
(x)
Le domaine marin est caractérisé par une incomparable richesse des formations algales en raison du caractère tourmenté des fonds rocheux qui offrent une très grande diversité écologique à leur implantation (L'État partie de France, 2006). Le site concentre un grand nombre d’écosystèmes marins riches et globalement bien conservés. Le long de la bande côtière, des habitats remarquables tels que les herbiers marins (posidonie et cymodocée), les concrétions biogéniques (coralligène et rhodolithes) ou encore les grottes marines, sont bien développés. La biodiversité est importante et de nombreuses espèces à haute valeur patrimoniale sont observées (grande nacre, encorbellements à Lithophyllum byssoides, corail rouge, gorgone pourpre, cystoseires, mérou brun, corb, langouste rouge, etc.). Concernant les herbiers de posidonie, une grande partie est implantée sur roche, ce qui est d’autant plus remarquable. A des profondeurs plus importantes, la richesse écologique est également élevée au niveau des têtes de canyon (champs de coraux noirs, gorgones profondes, etc.). De plus, plusieurs espèces migratrices fréquentent l’ensemble du site(grande richesse en cétacés) (Consultation de l'UICN, 2020b).

Exceptionnelle richesse en espèces d’oiseaux marins dont certaines menacées

Criterion
(x)
La zone abrite des colonies de Goélands argentés, des Cormorans de Desmaret, ainsi que deux espèces de rapaces dont certaines menacées, le Balbuzard pêcheur et le Faucon Pélerin (L'État partie de France, 2006 ; UICN, 1983). Le site abrite des colonies de reproduction de Cormoran huppé de Méditerranée ainsi qu’une espèce de rapace menacée à l’échelle nationale le Balbuzard pêcheur. Le Goéland d’Audouin fréquente l’espace pour son alimentation et s’y reproduit certaines années. Le Puffin de Scopoli et le Puffin yelkouan fréquentent les zones maritimes proches de la côte mais sans preuve récente de nidification (Consultation de l'UICN, 2020b).
 

Assessment information

High Threat
Les principales menaces impactant les valeurs du bien sont liées au développement important du tourisme sur terre comme en mer, avec pour conséquences notamment la dégradation des écosystèmes (comme les prairies marines) et des impacts sur des populations d'oiseaux et de poissons. À ce jour, il n’existe pas de stratégie de tourisme durable ni d’évaluation de la capacité de charge des écosystèmes terrestres et marins, mais des démarches ont été lancées en ce sens par le nouveau gestionnaire du bien (l'Office de l'Environnement de la Corse (OEC). Des solutions techniques existent pour limiter la pression touristique en augmentation et doivent être appliquées. Les autres menaces (pollution, pêche, transport, etc.) sont considérées comme faibles. 
Tourism/ visitors/ recreation
(Augmentation du tourisme terrestre et nautique)
High Threat
Inside site
, Scattered(5-15%)
Outside site
Principale source d'activité et de revenue économique locale, le tourisme s’est sensiblement accrue depuis l’inscription du bien sur la Liste du patrimoine mondial en 1983. Les estimations font état d’un million de touristes par an, dont un tiers pour la partie marine du site. Les impacts directs et indirects sur les écosystèmes sont nombreux (dérangement, pollution, infrastructures, etc.) et la pression touristique est essentiellement concentrée sur la période estivale et sur les secteurs les plus emblématiques (Calanches de Piana et réserve naturelle de Scandola). À ce jour, il n’existe pas de stratégie de tourisme durable ni d’évaluation de la capacité de charge des écosystèmes terrestres et marins, mais des démarches ont été lancées en ce sens par le nouveau gestionnaire du bien (l'Office de l'Environnement de la Corse (OEC)) en lien avec les acteurs territoriaux et des suivis de fréquentations sont en cours (e.g. Poupard et al., 2019). 
La croissance de la fréquentation en mer (nombre de rotations, augmentation des petites embarcations plus mobiles, vitesse des bateaux, bruit, visites journalières de 8h30 à 22h en période haute) induit un dérangement de la faune et des pollutions liées aux rejets des moteurs à combustion. Par rapport aux zones non protégées alentours, les bateaux sont plus nombreux et s'approchent plus près des côtes dans le bien (Monti et al., 2018a) et le nombre de bateaux par jour dans la RN de Scandola est passé d'environ 410 à 520 entre 2017 et 2018 (Monti et al., 2018b). Cependant, la fréquentation plaisancière du site est plus faible comparativement aux autres secteurs de la Corse très fréquentés en haute saison (Stareso-Fontaine et al., 2019). Des impacts négatifs sur les populations d'oiseaux et de poissons ont été mesurés (Monti et al, 2018a&b, Pourpard et al., 2019). Une vigilance reste nécessaire sur les effets sur les trottoirs à lithophyllumles et les herbiers à posidonies. 
Le développement constant de la navigation de plaisance en Méditerranée (et notamment celui de la grande plaisance), et les dégradations incidentes constatées sur les fonds marins ont incité les services de l’État et les collectivités locales à élaborer une stratégie pour la gestion des mouillages des navires de plaisance. Sur le périmètre du site, des secteurs concernés à différents titres par la problématique du mouillage liée à l’activité de plaisance ont ainsi été identifiés. Ils devront faire l’objet d’une attention toute particulière lors des prochaines années (Consultation de l'UICN, 2020). En outre, L’arrêté préfectoral N°021/2017 du 10 février 2017 interdit la navigation au droit du site UNESCO "Golfe de Porto" pour les navires de jauge ≥ 500 UMS.

 
Roads/ Railroads
(Elargissement de routes)
Low Threat
Inside site
, Localised(<5%)
Outside site
En 2013, le Comité du patrimoine mondial a demandé à l’État Partie de fournir des détails complémentaires sur le projet d’élargissement des routes D424 et D81 (Comité du patrimoine mondial, 2013) qui vise à sécuriser la circulation. La D424 a été élargie sur un tronçon de 2,5 km, et l’étude d’impact a pris en compte la VUE du bien. Pour la route D81, un système d'alternance de la circulation a été mis en place en alternative provisoire à l'élargissement mais la surfréquentation estivale de cet axe demeure problématique.
Fishing / Harvesting Aquatic Resources
(Pêche professionnelle au trémail)
Very Low Threat
Inside site
, Localised(<5%)
Outside site
La pression de la pêche professionnelle et de plaisance, impacte la production halieutique et les coralligènes servant de refuge aux juvéniles. L’usage de trémails pourrait aboutir à une simplification du peuplement de poissons. L'éffort de pêche professionelle augmente avec la modernisation du matériel mais la pratique réglementée dans le bien est considérée comme durable (Le Direach et al., 2018). 
Household Sewage/ Urban Waste Water, Solid Waste
(Pollution urbaine littorale, accumulation de déchets)
Very Low Threat
Inside site
, Localised(<5%)
Outside site
Les stations d’épurations de Porto et de Girolata sont en fonction (tous les établissements hôteliers y sont connectés) et la gestion des déchets a été améliorée à Girolata.
Mining/ Quarrying
(Infrastructures liées aux énergies non renouvelables - Permis de recherche d’hydrocarbures)
Very Low Threat
Outside site
Les sociétés Melrose Mediterranean Limited et Noble Energie France SAS ont demandé la prolongation d’un permis de recherche minier. La demande concerne l’extension d’une licence d’exploration destinée à confirmer l’existence de gaz biogénique à 180 km du bien et qui n’autoriserait pas de forage exploratoire (UNESCO, 2013). Toutefois, cette licence de prospection de gaz n’a pas encore été renouvelée et la procédure est bloquée à ce jour. La loi du 30 décembre 2017 mettant fin à la recherche ainsi qu'à l'exploitation des hydrocarbures et portant diverses dispositions relatives à l'énergie et à l'environnement  interdit tout permis de recherche d'hydrocarbures en France mais la prolongation des permis de recherche est possible.
Invasive Non-Native/ Alien Species
(Présence d'espèces exotiques envahissantes)
Very Low Threat
Inside site
, Extent of threat not known
Outside site
Des espèces exotiques envahissantes ont été observées dans les écosystèmes terrestres et doivent être surveillées et étudiées (Atelier technique sur les enjeux de gestion, 2018).
La problématique des EEE terrestres a été prise en compte par la mise en oeuvre d’actions de surveillance actives et passives mais aussi par des actions d’éradication de certaines espèces par le Conservatoire Botanique National de Corse.
Des EEE marines sont également présentes. Dans ce cadre, un réseau de surveillance à vocation également régionale (Réseau Alien-Corse) a été créé par l’OEC dans le courant de l’année 2015 en partenariat avec l’Université de Corse (autorité scientifique) et le comité régional de la Fédération Française d’Études et de Sports Sous-Marins (Consultation de l'UICN, 2020). 
 
Low Threat
Il existe un risque élevé d’incendies d'origine anthropique et naturelle et la situation peut être aggravée par le changement climatique et la fréquentation touristique. Le changement climatique touche les écosystèmes terrestres et marins mais des données doivent être collectées pour identifier les effets. Le risque de pollution marine augmente avec le nombre de bateaux, même si cetter menace est actuellement considérée comme faible.
Fire/ Fire Suppression
(Incendies)
High Threat
Inside site
, Extent of threat not known
Outside site
Le risque d'incendie d’origine anthropique et naturelle est présent pour l’ensemble de l’île Corse. Le territoire du bien est particulièrement sensible, en raison de la présence de maquis littoral et de forêts à combustibilité forte. Toutefois, aucun feu de plus de 100 ha n’a été recensé depuis 30 ans, et la capacité de régénération du couvert végétal peut être rapide. L'intensification du réchauffement global (et des sécheresses pour la végétation) et les difficultés d'accès au site en été (routes engorgées) pourraient constituer des facteurs aggravants pour ce risque (Atelier technique sur les enjeux de gestion, 2018). Le risque incendie est considéré comme moyen sur l’ensemble du site, selon la carte de l’aléa moyen annuel synthétique réalisée pour la Corse par l’ONF (PPFENI, 2006-2012). Au sujet de la gestion du risque incendie, plusieurs plans d’actions existent déjà ou sont en cours de validation sur le secteur - les Plans Locaux de Protection contre les Incendies (PLPI) du « Golfe de Porto » (en cours de validation) et de « Piana Cargèse » (lancement de l’étude en 2019) ; les plan de Protection Rapprochée de Massif Forestier (PRMF) de « Piana » (validé en 2013).

 
Habitat Shifting/ Alteration, Droughts, Ocean acidification, Temperature extremes
(Changements climatiques)
High Threat
Inside site
, Throughout(>50%)
Outside site
Cette menace globale concerne l’ensemble de la région biogéographique méditerranéenne (modification de la phénologie des espèces, sécheresse accrue, prolifération d’agents pathogènes en mer, développement d’espèces invasives, acidification). Dans la réserve naturelle de Scandola, les changements globaux observés dans le cadre de suivis se manifestent par l’apparition d’espèces exotiques et la mortalité d’invertébrés (document d’orientation). Plusieurs cas de mortalité de masse liés au réchauffement de l'eau ont été observés depuis 2003 dans les coraux de la Réserve Naturelle de Scandola (Montero-Serra et al., 2018). Les trottoirs à lithophyllum et les herbiers de posidonie sont particulièrement vulnérables mais des recherches doivent être menées pour sur l'impact du changement climatique sur les écosystèmes locaux.
Water Pollution
(Pollution marine)
Low Threat
Inside site
, Extent of threat not known
Outside site
L'augmentation de la fréquentation du bien par les bateaux accroit le risque de pollution marine lié aux rejets courants des moteurs. Des pollutions aux hydrocarbures plus importantes pourraient survenir en cas d'accident (naufrage, catastrophe naturelle) et engendrer des dommages importants dans le bien (IUCN Consultation, 2018).  
Les principales menaces impactant les valeurs du bien sont liées au développement important du tourisme sur terre comme en mer, avec pour conséquences notamment la dégradation des écosystèmes (comme les prairies marines) et des impacts sur des populations d'oiseaux et de poissons. À ce jour, il n’existe pas de stratégie de tourisme durable ni d’évaluation de la capacité de charge des écosystèmes terrestres et marins, mais des démarches ont été lancées en ce sens par le nouveau gestionnaire du bien (l'Office de l'Environnement de la Corse (OEC). Des solutions techniques existent pour limiter la pression touristique en augmentation et doivent être appliquées. Les autres menaces actuelles (pollution, pêche, transport, etc.) sont considérées comme faibles. À l'avenir, les incendies, le changement climatique et la pollution marine pourraient affecter le bien. 
Management system
Mostly Effective
Depuis 2019 et pour la première fois, une seule entité assure l'ensemble de la gestion du bien: l'Office de l'Environnement de la Corse. Un comité de pilotage est chargé de la mise en œuvre de la convention-cadre de gestion et du suivi des conventions particulières entre certaines parties prenantes. Ce comité de pilotage est co-présidé par le préfet de Corse, le préfet maritime de la méditerranée et le président du Conseil Exécutif de Corse. Un comité technique, animé par le gestionnaire, constitue le lieu privilégié des échanges entre les principaux acteurs impliqués dans la gestion du bien. Ce comité prépare les décisions du comité de pilotage. Éventuellement, des groupes de travail thématiques pourront être mobilisés, ainsi que toute personne utile ou expert, afin de compléter le dispositif de gouvernance (Consultation de l'UICN, 2020).
Cette clarification de la gouvernance du bien a permis de lancer des projets et facilite la concertation des différents acteurs, la gestion des conflits d'usage et la rédaction du futur plan de gestion.
Effectiveness of management system
Some Concern
Pour l'heure, le système de gestion en vigueur pour l'ensemble du bien n’est pas suffisamment efficace. En raison de dysfonctionnements identifiés dans la gestion du bien et de l'incompatibilité de la surfréquentation estivale incontrôlée avec les objectifs de conservation de la Réserve de Scandola (Council of Europe, 2019), cette dernière peut perdre son Diplôme européen des espaces protégés en 2020. 
La volonté de nombreux acteurs (OEC, MTES, DREAL, UICN France) d'améliorer la situation (par exemple avec l'organisation d'un atelier en 2018) et la désignation d'un gestionnaire unique (l'OEC) depuis 2019 pourra permettre d'améliorer la gestion du bien avec notamment la rédaction rapide d'un plan de gestion en concertation avec les acteurs locaux, l'extension des zones de protection et le contrôle des flux tourisitiques. L’une des premières actions menées par l’OEC a été l’actualisation de la charte Natura 2000 de bonnes pratiques validée en 2019, afin de prendre en compte les problématiques liées à la fréquentation touristique et notamment celles liées à la conservation du balbuzard pêcheur (Consultation de l'UICN, 2020).
Boundaries
Some Concern
Une extension de la partie marine ainsi que de la zone principale de la Réserve de Scandola est à l’étude, depuis Capo Senino jusqu’à la baie d’Elbo, sur une superficie de 4000 ha voire davantage (UNESCO, 2013). Le diagnostic du patrimoine naturel a été finalisé en 2017 et la procédure d’extension prévoit une phase de concertation avec la population locale. Le périmètre finalement acté par la gouvernance et les différents acteurs locaux est beaucoup plus large (Consultation de l'UICN, 2020). Il est également envisagé une extension de la réserve de biosphère de la Vallée du Fango, située à nord-est du Golfe de Porto, et qui devrait se superposer avec l’ensemble du bien. Le projet d’extension de la réserve naturelle de Scandola fait partie des projets identifiés dans le cadre du Plan biodiversité porté par le Gouvernement (Consultation de l'UICN, 2020). En parallèle, la Collectivité de Corse initie également un processus de création d’une nouvelle RN Corse au nord-ouest de l'île d'ici 2023 (Consultation de l'UICN, 2020).
Integration into regional and national planning systems
Mostly Effective
Le bien inclut la Réserve Naturelle Nationale de Scandola et à une partie du périmètre du Parc Naturel Régional de Corse et de deux sites Natura 2000. A terre, le site intègre également de nombreux terrains acquis par le Conservatoire du Littoral et qui bénéficient de programmes d’aménagements et de restauration (Consultation de l'UICN, 2020).
 
Relationships with local people
Some Concern
Les relations avec les populations résidentes dans le bien et à sa proximité paraissent quelque peu ambivalente. D'un coté, la beauté du site et son succès touristique engendrent d'importantes retombées économiques et le tourisme (principalement estival) est la principale ressource financière du secteur. Malheureusement, ce succès touristique génère une fréquentation temporaire significative. Les objectifs de développement touristique et de conservation sont parfois divergents et cela induit des conflits. De nombreuses démarches de concertation sont menées pour intégrer les acteurs locaux dans la gestion du bien.
Legal framework
Mostly Effective
La presqu’île de Scandola, située dans la prtie nord du site, est classée en Réserve Naturelle depuis 1975, et est incluse, pour sa partie terrestre, dans le périmètre du Parc Naturel Régional de Corse. Néanmoins, le décret de création de la RN ne permet pas de faire face aux enjeux de la surfréquentation actuelle du site. Le périmètre du site est entièrement soumis aux dispositions de la loi littoral qui depuis 1986 permet de limiter strictement l’extension de l’urbanisation (L'Etat partie, 2013). Il se superpose également avec un site classé (catégorie III de l'UICN).
Law enforcement
Mostly Effective
Actuellement, 5 agents du Parc Naturel Régional de Corse dédiés à la surveillance sont présents quotidiennement sur le site. A ces cinq agents s’ajoutent d’autres agents du PNRC en charge des aspects techniques et administratifs de la réserve naturelle. Pour sa part, l’OEC va recruter, dès cette année, trois agents qui travailleront uniquement pour le bien du Patrimoine Mondial (Consultation de l'UICN, 2020).
Implementation of Committee decisions and recommendations
Some Concern
Deux décisions du Comité (2012, 2013) ont prié l’Etat de définir un plan de gestion sur l’ensemble du bien et de mettre en œuvre des recommandations du Comité des Ministres du Conseil de l’Europe pour faire face à la pression touristique. La plupart des actions en réponse à ces recommandations sont planifiées mais n’ont pas été finalisées (Décision 36COM 7B.19 ; Décision 37COM 7B.19, L'État partie, 2015). En revanche, les limites du bien liées à l’extension de la réserve de Scandola ont été clarifiées en application de la décision 39COM 8D (Comité du patrimoine mondial, 2015).
Sustainable use
Some Concern
Les principales menaces impactant les valeurs du bien sont liées au développement important du tourisme sur terre comme en mer. À ce jour, il n’existe pas de stratégie de tourisme durable ni d’évaluation de la capacité de charge des écosystèmes terrestres et marins, mais des démarches ont été lancées en ce sens par le nouveau gestionnaire du bien (l'OEC).
Sustainable finance
Mostly Effective
Le financement est assuré par les pouvoirs publics régionaux (dotation CTC, parc naturel régional et communes), le budget national et dotation générale décentralisée pour la réserve et fonds privés. Le budget est globalement insuffisant et des moyens de financement durables sont toujours recherchés par le gestionnaire (IUCN Consultation, 2020).
Staff capacity, training, and development
Mostly Effective
5 agents du Parc Naturel Régional de Corse qui sont présents actuellement sur le périmètre de la RN de Scandola et donc aussi sur une partie du site UNESCO. Au sein du PNRC, d’autres agents interviennent directement ou indirectement dans le fonctionnement de la RNN (Consultation de l'UICN, 2020).
D’autre part, l’OEC envisage de recruter, dès 2020, trois agents dont la mission sera intégralement axée sur la gestion du site. Ces agents seront dotés d’un moyen nautique dédié essentiellement, dans un premier temps, aux travaux scientifiques ainsi qu’aux actions de sensibilisation. Ces agents s’intègreront à une équipe (de deux personnes) qui s’investit déjà dans la gestion du site. A ces moyens viendront également s’ajouter les moyens éventuellement mutualisés par l’OEC au sein du service “Espaces Protégés” comme l’équipe “hyperbare” ou un pôle “suivis scientifiques”. D’autre part, dans le cadre de la gestion des terrains du conservatoire du Littoral, la Collectivité de Corse a également des agents qui s’investissent de façon indirecte dans la gestion du site UNESCO (Consultation de l'UICN, 2020).
Education and interpretation programs
Mostly Effective
Le parc dispose à Galeria d’un outil d’éducation des scolaires, la Casa Marina.
Tourism and visitation management
Some Concern
Les principales menaces impactant les valeurs du bien sont liées au développement important du tourisme sur terre comme en mer. À ce jour, il n’existe pas de stratégie de tourisme durable ni d’évaluation de la capacité de charge des écosystèmes terrestres et marins, mais des démarches ont été lancées en ce sens par le nouveau gestionnaire du bien (l'Office de l'Environnement de la Corse (OEC). Des solutions techniques existent pour limiter la pression touristique en augmentation et doivent être appliquées.
Monitoring
Mostly Effective
Il existe un programme de suivi des oiseaux côtiers nicheurs à l’échelle des réserves naturelles et des sites "Natura 2000" de Corse (dont les sites "Natura 2000" du secteur "Calvi-Cargèse" qui englobent le site du patrimoine mondial). Il s’agit de six espèces inscrites à l’annexe I de la directive "Oiseaux", dont le Balbuzard pêcheur (Consultation de l'UICN, 2020). Cette initiative est d’importance car les populations locales fréquentant le site "Golfe de Porto" ont dans un certain nombre de cas, une contribution significative pour la conservation de certaines espèces au niveau européen.
Dans le cadre des suivis scientifiques halieutiques, le service Espaces protégés de l’OEC, gestionnaire du bien est en charge du partenariat DCF (Data Collection framework) comprenant la zone maritime du bien. L’UAC a participé cette année, à la réalisation du Plan de Travail National pour les années 2020 et 2021 pour la collecte de données biologiques dans les eaux françaises.
Une harmonisation des suivis scientifiques halieutiques est prévue en 2021 avec les scientifiques ayant acquis de nombreuses données dans la réserve naturelle de Scandola afin de disposer de toutes les données nécessaires à une bonne gestion de la pêche artisanale dans le secteur. Des projets concernant la pêche récréatives sont également à l’étude dans le secteur du Golfe de Porto. Il est en effet indispensable d’acquérir des données scientifiques fiables sur les prélèvements récréatifs afin d’envisager une gestion raisonnée de la ressource halieutique (Consultation de l'UICN, 2020).
 
Research
Mostly Effective
Plusieurs études ont été réalisées dans le périmètre du bien : estimation et prévention des catastrophes naturelles, inventaires archéologiques, études sur les transports, études pour la gestion du site (préalable à la définition d’un plan de gestion). Des nombreux programmes scientifiques d’importance ont été menés ces dernières années dans l’emprise du site comme le programme Cartham (cartographie précise des biocénoses entre 0 et -100m sur tout le littoral compris au sein des sites Natura 2000 du secteur “Calvi - Cargèse”, dont le site ; Océanologie et Stareso, 2012a et 2012b), la campagne d’exploration des têtes de canyons de Méditerranée française (Goujard et Fourt, 2014), la cartographie des communautés algales et particulièrement des trottoirs de Lithophyllum byssoides et des ceintures de Cystoseira amentacea le long du littoral rocheux Corse (Thibaut et al., 2011), le recensement des grottes submergées et semi-submergées autour de la Corse et l’évaluation de leur état de conservation pour certaines grottes (Créocéan, 2010, 2011 et 2012).
Des études récentes se sont notamment portées sur la population de balbuzar (Monti et al, 2018a et 2018b), les massifs corraliens (Montero-Serra et al., 2018) ou la ressource halieutique (Le Direach et al., 2018).
La protection est effective sur la réserve naturelle de Scandola et les Calanques, mais nécessite une planification et un renforcement sur l’ensemble du site, et notamment pour gérer la fréquentation de la partie marine. La désignation d'un gestionnaire unique du bien depuis 2019 (l'OEC) devra permettre d'améliorer la gestion mais les moyens restent limités et au delà d'un document d’orientation qui vise à mettre en cohérence la gestion, il manque un plan de gestion rédigé dans la concertation avec les différentes acteurs locaux. 
Assessment of the effectiveness of protection and management in addressing threats outside the site
Data Deficient
Data deficient
Best practice examples
Afin d'améliorer la gestion du site, un atelier impliquant les différents acteurs locaux et gestionnaires du bien a été organisé en septembre 2018 par la DREAL et l'UICN France. Ces discussions ont permis de hierarchiser et d'échanger sur les menaces et les conflits d'usage du bien et de dégager des propositions d'actions opérationnelles pour la suite autour de la gestion globale de la VUE, de l'anticipation des risques et de la maitrise durable du tourisme.
World Heritage values

Beauté naturelle exceptionnelle

Low Concern
Trend
Stable
La beauté exceptionnelle du site a été maintenue dans l’ensemble. Mais la fréquentation touristique croissante provoque ponctuellement certains dérangements et des perturbations. La présence de nombreux bateaux pendant la période estivale impacte également le paysage (IUCN Consultation, 2018).

Patrimoine géologique

Good
Trend
Stable
Les valeurs géologiques ne font l’objet d’aucune menace directe ou indirecte susceptible d’altérer leur état de conservation.

Diversité d’habitats terrestres indispensables à la survie des principales espèces

Low Concern
Trend
Stable
Les habitats terrestres ont globalement un bon état de conservation et ont peu été modifiés depuis l'inscription du site au Patrimoine Mondiale. Néanmoins, des espèces exotiques envahissantes ont été observées et ces habitats pourraient être effectées à l'avenir également par les incendies, la (sur)fréquentation touristique et le changement climatique (réchauffement, sécheresse, etc.) (IUCN Consultation, 2018). 

Exceptionnelle richesse de la vie marine, représentative du milieu littoral méditerranéen

Low Concern
Trend
Stable
La protection stricte d’une partie du bien (réserve naturelle de Scandola) a permis au corail de se développer pendant plus de 30 ans sans la pression de la pêche et d’atteindre des tailles rarement observées hors des sites protégés à de faibles profondeurs. Les populations de poissons paraissent également globalement dans un bon état de conservation (Le Direach et al., 2018). Cependant, dans certaines zones, les herbiers de posidonies et les trottoirs à lithophyllum sont dégradés. Les régressions des trottoirs à Lithophyllum byssoides, dont la tendance serait apparemment générale en Méditerranée, semblent d’origine climatique (Thibaut et al., 2013 ; Blanfuné et al., 2015), mais aussi, dans le cas de la RNS, d’origine anthropique (nuisances engendrées par la navigation ; Blanfuné et al., 2015)
La pression touristique affecte également certaines populations de poissons (Monti et al., 2018b, Poupard et al., 2019) et des événements de mortalité en masse des coraux ont été observés en lien avec le réchauffement global (Montero-Serra et al., 2018).

Exceptionnelle richesse en espèces d’oiseaux marins dont certaines menacées

High Concern
Trend
Deteriorating
Des données sur l'ensemble des populations d'oiseaux dans le bien ne sont pas disponible à l'écriture de ce commentaire mais l'évolution récente de la population emblématique de balbuzards montre une situation inquiétante. La mise en protection du site a d'abord permis de restaurer la population de balbuzards pêcheurs dont il ne subsistait que 4 couples dans les années 1970. Toutefois, le dérangement lié à la fréquentation touristique croissante (plus de 500 bateaux par jours lors de l'été 2018 (Monti et al., 2018b)) notamment à proximité des nids et dans les zones de pêche des balbuzards a mené au déclin du taux de reproduction au cours des dernières années (ce taux est aujourd'hui plus bas que celui mesuré en dehors de l'espace protégé, Monti et al., 2018a).

Un suivi de la reproduction du Balbuzard pêcheur a été relancé en 2020 par l’OEC en collaboration avec le PNRC et d’autres partenaires en Corse. Le site a ainsi abrité en 2020 16 couples reproducteurs (46% de l’effectif de la Corse), dont 10 nids avec une ponte et 6 jeunes à l’envol (60% des jeunes à l’envol de la Corse). Globalement, la reproduction du balbuzard dans le périmètre du site serait meilleure qu’ailleurs en Corse avec moins de la moitié des effectifs nicheurs mais 60% des jeunes à l’envol en 2020 (chiffres à prendre avec précaution car les effectifs sont restreints et incomplets de 2012 à 2019, limitant les possibilités d’analyse statistique robuste) (Consultation de l'UICN, 2020).
Assessment of the current state and trend of World Heritage values
Low Concern
Trend
Deteriorating
Les valeurs du site ont été globalement maintenues. Cependant, la fréquentation touristique provoque d’importants dérangements et perturbations des sites de reproduction du balbuzard pêcheur et en mer, une dégradation de l’herbier de posidonies du fait des mouillages. Néanmois, globalement, la reproduction du balbuzard dans le périmètre du site serait meilleure qu’ailleurs en Corse. Les valeurs géologiques ne font l’objet d’aucune menace directe ou indirecte susceptible d’altérer leur état de conservation, hormis la fréquentation importante et ses conséquences très ponctuelles. En plus du tourisme, la présence d'espèces exotiques envahissantes, le changement climatique et le risque d'incendie pourraient détériorer à l'avenir les valeurs du bien, notamment en terme de biodiversité. 

Informations complémentaires

Importance for research
La réserve naturelle de Scandola est considérée comme un haut lieu de la biodiversité au niveau marin (on y retrouve toujours des espèces disparues ou menacées depuis longtemps en Méditerranée et d’y découvrir des nouvelles espèces). La partie intégrale de la réserve naturelle de Scandola est une référence en Méditerranée reconnue au niveau international par le monde scientifique. Les chercheurs en tirent parti puisque des missions sont organisées notamment depuis le Centre d’Océanologie de Marseille sur ce site de référence afin d’évaluer l’état de conservation dans d’autres sites protégés et non protégés de Méditerranée.
Contribution to education
La sensibilisation du grand public et des scolaires sur le thème de l’incomparable richesse du patrimoine marin et terrestre s’effectue au jour le jour à la Casa marina de Galeria et lors de déplacements des animateurs dans les écoles.
Direct employment
Génération de recettes touristiques et retombées fiscales, emplois directs et indirects
Le bien est un site important à l'échelle régionale pour le tourisme et la recherche et l'éducation à l'environnement
Organisation Brief description of Active Projects Website
1 OEC, PNR Mettre en œuvre dans les meilleurs délais le nouveau plan de gestion en y insérant des recommandations et des objectifs portant sur un contrôle efficace des nouvelles activités émergentes et des activités déjà existante (l’ensemble du site est sur le territoire du Parc naturel régional de Corse)
2 OEC, PNR Création d’une Réserve Naturelle de Corse.
3 État Extension de la RNN de Scandola. Prise d’un nouveau décret intégrant une nouvelle réglementation.

Références

Références
1
Andromède Océanologie et Stareso, 2012 (a). Inventaires biologiques et analyse écologique des habitats marins patrimoniaux du site Natura 2000 « Porto, Scandola, Revellata, Calvi, Calanches de Piana» FR9400574. Contrat Andromède Océanologie et Stareso / Agence des Aires Marines Protégées. 392p.
2
Andromède Océanologie et Stareso, 2012 (b). Inventaires biologiques et analyse écologique des habitats marins patrimoniaux du site Natura 2000 « Cap Rossu, Scandola, Pointe de la Reveletta, Canyon de Calvi » FR9402018. Contrat Andromède Océanologie et Stareso / Agence Des Aires Marines Protégées. 340p.
3
Blanfuné, A., Dominici, J.M., Noisette, F., Thibaut, T., Verlaque, M. (2015). Analyse de l'état écologique des encorbellements de Lithophyllum byssoides soumis aux activités humaines dans la Réserve Naturelle de Scandola. Contrat Parc Naturel Régional de Corse et GIS Posidonie; GIS Posidonie Publ. 44 pp.
4
Council of Europe (2019). Report on the spot expert appraisal of the Scandola Nature Reserve (France). 19-20 July 2018. Document prepared by Mr Olivier Biber. Available online at <https://rm.coe.int/report-of-the-on-the-spot-expert-apprais…;
5
Créocean (2010). Recensement des grottes submergées ou semi-submergées sur le littoral de Corse - Rapport final. Contrat DREAL de Corse/ CREOCEAN. 95p.
6
Créocean (2011). Inspection des grottes submergées et semi submergées sur le littoral corse et propositions de mesures de gestion. Contrat DREAL de Corse/ CREOCEAN. 119p.
7
Créocean (2012). Elaboration d’un indice paysager et inspection des grottes submergées et semi submergées sur le littoral corse avec propositions de mesures de gestion. Offre de base & option 1 : Rapport final ; Contrat DREAL de Corse/ CREOCEAN. 180p.
8
Faggio, G. & Lenormand, V. (2020). Bilan du suivi de la nidification du Balbuzard pêcheur en Corse en 2020. Uffiziu di l’Ambiente di a Corsica, Serviziu Spazzi Prutetti / Parcu di Corsica, RN Scàndula. 81 p.
9
Fontaine, Q., Marengo, M., Leduc, M. and Lejeune, P. (2019). Étude relative à la plaisance et aux mouillages en Corse : Rapport final – Année 2018/2019. Contrat OEC /STARESO 190 pp.
10
Goujard A., Fourt M. (2014). Fiches de synthèse par Aire Marine Protégée à partir des données des campagnes d’exploration des têtes de canyons de Méditerranée française MEDSEACAN-CORSEACAN. Partenariat Agence des aires marines protégées – GIS Posidonie, GIS Posidonie publ. 66 p + annexes.
11
IUCN (1983). World Heritage Nomination – IUCN Technical Evaluation, Gulf of Porto: Calanche of Piana, Gulf of Girolata, Scandola Reserve (France). In: IUCN World Heritage Evaluations 1983, IUCN Evaluations of nominations of natural and mixed properties to the World Heritage List. [online] Gland, Switzerland: IUCN. Available at: <http://whc.unesco.org/en/list/258/documents/>; [Accessed 30 November 2020].
12
IUCN Consultation (2018). IUCN World Heritage Confidential Consultation form. Gulf of Porto: Calanche of Piana, Gulf of Girolata, Scandola Reserve, France.
13
IUCN Consultation (2020a). IUCN World Heritage Confidential Consultation form: Respondent 1. Gulf of Porto: Calanche of Piana, Gulf of Girolata, Scandola Reserve, France.
14
IUCN Consultation (2020b). IUCN World Heritage Confidential Consultation form: Respondent 2. Gulf of Porto: Calanche of Piana, Gulf of Girolata, Scandola Reserve, France.
15
Le Diréach, L., Boudouresque, C.F., Bonhomme, P., Cadiou, G., Ourgaud, M. et al.. (2018). Exploitation des ressources halieutiques par la pêche artisanale dans et autour des aires marines protégées : socio-écosystème, conservation et gouvernance. Gilbert Buti, Daniel Faget, Olivier Raveux, Solène Rivoal. Moissonner la mer. Économies, sociétés et pratiques halieutiques méditerranéennes (xve-xxie siècle)., Karthala, pp.351-380, 9782811125141. ffhttp://www.karthala.com/atelier-mediterraneen/3243-moissonn…. ffhal-01976034.
16
MTES, UICN France, Association des biens français Patrimoine Mondial, DREAL (2018), Atelier technique sur les enjeux de gestion du "Golfe de Porte: calanche de Piana,  golfe de Girolata, réserve de Scandola", site naturel du patrimoine mondial. Dossier participants. 290p
17
Montero‐Serra, I., Garrabou, J., Doak, D. F., Ledoux, J. B., & Linares, C. (2019). Marine protected areas enhance structural complexity but do not buffer the consequences of ocean warming for an overexploited precious coral. Journal of Applied Ecology, 56(5), pp.1063-1074.
18
Monti, F., Duriez, O., Dominici, J. M., Sforzi, A., Robert, A., & Grémillet, D. (2018b). Conserving wildlife facing mass‐tourism calls for effective management. Animal Conservation, 21(6), pp.463-464.
19
Monti, F., Duriez, O., Dominici, J. M., Sforzi, A., Robert, A., Fusani, L., & Grémillet, D. (2018a). The price of success: integrative long‐term study reveals ecotourism impacts on a flagship species at a UNESCO site. Animal Conservation, 21(6), 448-458.
20
Orientations de gestion (2015) Golfe de Porto : Calanche de Piana, golfe de Girolata, réserve de Scandola, Référentiel commun pour une gestion coordonnée.
21
Poupard, M., Ferrari, M. ... & Glotin, H. (2019). Passive acoustics to monitor flagship species near boat traffic in the Unesco World Heritage natural Reserve of Scandola. In C. Gargiulo & C. Zoppi (Eds.), Planning, nature and ecosystem services (pp. 260-270). Naples: FedOAPress. ISBN: 978-88-6887-054-6, doi: 10.6093/978-88- 6887-054.6
22
Préfecture de Corse (2006). Plan de protection des forêts et des espaces naturels contre les incendies en Corse (PPFENI) 2006-2012. 199 pages
23
State Party of France (2006). Periodic Report Second Cycle 1 Section II: Gulf of Porto: Calanche of Piana, Gulf of Girolata, Scandola Reserve. [online] Paris, France: UNESCO World Heritage Centre. Available at: <http://whc.unesco.org/en/list/258/documents/>;. [Accessed 30 November 2020].
24
State Party of France (2013). Report of the State Party to the World Heritage Committee on the state of conservation of Golfe de Porto : Calanche de Piana, Golfe du Girolata, Réserve de Scandola (Australia). [online] Available at: <http://whc.unesco.org/en/list/258/documents/>; [Accessed 30 November 2020].
25
Thibaut, T., Markovic, L., Blanfuné, A. (2011). Préfiguration du réseau macroalgues – Bassin Rhône Méditerranée Corse – Application de la directive Cadre Eau - Rapport d’état écologique des masses d’eau. Littoral rocheux de la Corse. Contrat Agence de l’Eau RMC – UNS : 22 p. + Atlas cartographique
26
UNESCO (2012). Report on the State of Conservation of Gulf of Porto: Calanche of Piana, Gulf of Girolata, Scandola Reserve, France. State of Conservation Information System of the World Heritage Centre. [online] Paris, France: UNESCO World Heritage Centre. Available at: <http://whc.unesco.org/en/list/258/documents/>; [Accessed 30 November 2020].
UNESCO (2013). Report on the State of Conservation of Gulf of Porto: Calanche of Piana, Gulf of Girolata, Scandola Reserve, France. State of Conservation Information System of the World Heritage Centre. [online] Paris, France: UNESCO World Heritage Centre. Available at: <http://whc.unesco.org/en/list/258/documents/>; [Accessed 30 November 2020].
27
World Heritage Committee (2013). Decision 37 COM 7B.19. Gulf of Porto: Calanche of Piana, Gulf of Girolata, Scandola Reserve France). In: Report of decisions of the 37th session of the World Heritage Committee (Phnom Penh, 2013). [online] Paris, France: UNESCO World Heritage Centre. Available at: <http://whc.unesco.org/en/list/258/documents/>; [Accessed 30 November 2020].
28
World Heritage Committee (2015). Decision 39 COM 8D. Gulf of Porto: Calanche of Piana, Gulf of Girolata, Scandola Reserve France). In: Report of decisions of the 39th session of the World Heritage Committee (Bonn, 2015). [online] Paris, France: UNESCO World Heritage Centre. Available at: <http://whc.unesco.org/en/list/258/documents/>; [Accessed 30 November 2020].

Would you like to share feedback to support the accuracy of information for this site? If so, send your comments below.

This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.