Lagoons of New Caledonia: Reef Diversity and Associated Ecosystems

Country
France
Inscribed in
2008
Criteria
(vii)
(ix)
(x)
The conservation outlook for this site has been assessed as "good with some concerns" in the latest assessment cycle. Explore the Conservation Outlook Assessment for the site below. You have the option to access the summary, or the detailed assessment.
This serial site comprises six marine clusters that represent the main diversity of coral reefs and associated ecosystems in the French Pacific Ocean archipelago of New Caledonia and one of the three most extensive reef systems in the world. These Lagoons are of exceptional natural beauty. They feature an exceptional diversity of coral and fish species and a continuum of habitats from mangroves to seagrasses with the world’s most diverse concentration of reef structures. The Lagoons of New Caledonia display intact ecosystems, with healthy populations of large predators, and a great number and diversity of big fish. They provide habitat to a number of emblematic or threatened marine species such as turtles, whales or dugongs whose population here is the third largest in the world. © UNESCO
© IUCN/Dan Laffoley

Résumé

2020 Conservation Outlook

Finalised on
02 Dec 2020
Bonnes avec quelques préoccupations
L’état de conservation du bien dans sa globalité est très satisfaisante. Avec un organe de coordination des 13 comités de gestion - le conservatoire d'espaces naturels -, une bonne représentation des acteurs locaux et notamment des communautés locales dans les comités de gestion, la gestion globale du bien est efficace. Le bien est par ailleurs de dimensions suffisantes pour maintenir les processus biologiques et écologiques associés et présente bon état de conservation, qui garantit pour l’instant, la résilience des coraux. La menace la plus forte reste la sédimentation terrigène issue de l'érosion des bassins-versants due aux feux de brousse, au surpâturage des ongulés et à l’exploitation minière. Les activités minières sont une menace de pollution mais les mesures d’atténuation s’améliorent continuellement. Les efforts coordonnés pour élaborer des politiques et des réglementations visant à soutenir une meilleure gestion de la ressource en eau dans les bassins versants, la restauration des habitats, la gestion des risques (notamment d’incendie et de pollution) contribuent à ces améliorations. Malgré la sévérité de l'évènement de blanchissement qui a affecté de nombreux récifs en 2016, et causé une mortalité partielle ou totale de colonies on peut considérer, à l'échelle globale, que la situation est stable. Toutefois la multiplication des épisodes de blanchissement pourraient à terme sérieusement affecter le site à l'avenir. L’observation localisée d’étoile de mer Acanthaster planci et de maladies coralliennes requière un suivi continu, et suivi des impacts de l’érosion terrigène pourrait être renforcé.

Current state and trend of VALUES

Good
Trend
Stable
L’état de conservation du bien dans sa globalité est très satisfaisant. Le bien est de dimensions suffisantes pour maintenir les processus biologiques et écologiques associés et présente un bon état de conservation, qui garantit la résilience des coraux. Le blanchissement des coraux de 2016 a entrainé une dégradation de certains récifs, qui se sont rétablis depuis (Bambridge et al., 2019), mais il y a des exemples de récifs qui n’ont pas récupérés dans la ZCNE et globalement il y a une diminution de la couverture corallienne vivante dans le lagon dans la ZCNE (Wantiez et al., 2020). Il y a des observations de populations d’étoile de mer Acanthaster planci et de maladies coralliennes qui mènent à des dégradations localisées mais les taux de rétablissement sont plutôt rapides. Sur l’ensemble de la Nouvelle-Calédonie, 38% des récifs sont en bon état de santé, 37% des récifs sont en état de santé satisfaisant, 15% des récifs sont en état de santé moyen, 9% des récifs sont en mauvais état de santé (Job et Guillemot, 2020).

Overall THREATS

Low Threat
La menace la plus forte reste la sédimentation terrigène issue de l'érosion des bassins-versants due aux feux de brousse et à l’exploitation minière. La pollution par les activités minières est également une menace. Le tourisme reste limité mais la visit des croisiéristes sur l'île des Pins peut constituer à terme un problème. Aucun épisode sévère de blanchissement des coraux n’a été observé depuis 2016. Des programmes de suivis réguliers des récifs sont en place pour s’assurer du maintien de leur intégrité.

Overall PROTECTION and MANAGEMENT

Mostly Effective
L’évaluation de la gestion n’est pas disponible pour tous les composantes du bien et il est donc difficile à ce stade de donner une conclusion générale. Toutefois, la gestion participative se poursuit et les efforts de surveillance et de recherche ont permis de documenter la résilience des récifs, comme en témoignent la reprise après le blanchissement du corail de 2016, le faible niveau des maladies coralliennes ou des populations d’étoile de mer Acanthaster planci. Des plans de gestion nouveaux et actualisés, par exemple pour Entrecasteaux dans le cadre du parc naturel de la mer de corail (2018) et d'autres composantes, indiquent que des efforts sont en cours pour améliorer la gestion. Egalement des démarches d’évaluation que les collectivités souhaitent mettre en oeuvre dans le cadre des nouveaux plans de gestion sont de nature à pouvoir alimenter les futures évaluations et améliorer la gestion adaptative des sites du bien inscrit (Consultation de l'UICN, 2020b).

Full assessment

Click the + and - signs to expand or collapse full accounts of information under each topic. You can also view the entire list of information by clicking Expand all on the top left.

Finalised on
02 Dec 2020

Description of values

Importance esthétique exceptionnelle

Criterion
(vii)
Les lagons et récifs coralliens tropicaux de Nouvelle-Calédonie sont considérés parmi les plus beaux au monde en raison de la grande diversité des formes et des formations coralliennes présentes sur une zone relativement restreinte. La richesse et la diversité des paysages et de l’arrière-plan côtier apportent une touche esthétique particulière de qualité exceptionnelle (Comité du Patrimoine Mondial, 2008).

Stabilité du complexe récifal

Criterion
(ix)
Le complexe récifal est autostable dans l’océan et encercle l’île de Nouvelle-Calédonie offrant une grande variété de formes, sous diverses expositions océaniques, notamment des courants chauds et des courants froids (Comité du Patrimoine Mondial, 2008).

Diversité des gradients océaniques

Criterion
(ix)
Le complexe récifal présente une grande diversité de formes, comprenant les principaux types de récifs, des récifs frangeants aux atolls, ainsi que des écosystèmes associés à la fois en situation côtière et océanique. S’étendant sur d’importants gradients océaniques, c’est l’un des meilleurs exemples de la planète de processus écologiques et biologiques sous-tendant des lagons et des écosystèmes de récifs coralliens tropicaux (Comité du Patrimoine Mondial, 2008).

Continuum d’habitats et diversité des structures récifales

Criterion
(x)
Le bien présente un continuum d’habitats allant des mangroves aux herbiers ; il est caractérisé par un ensemble de structures récifales parmi les plus diversifiées de la planète, avec au total 146 types identifiés (Comité du Patrimoine Mondial, 2008). Des structures récifales originales, comme la double barrière récifale dans le lagon de la zone côtière nord -est, sont remarquables.

Diversité d’espèces marines

Criterion
(x)
Les lagons et récifs coralliens de Nouvelle-Calédonie abritent une diversité exceptionnelle; on compte à ce jour près de 20 000 espèces, avec une diversité d’espèces de coraux (401 répertoriées à ce jour), de mollusques (2500 répertoriées à ce jour) et de poissons de récifs (2390 espèces de poissons côtiers répertoriées à ce jour) (Comité du Patrimoine Mondial, 2008; ASR, 2014; IFRECOR/INPN, 2016). La population de dugongs, présente notamment dans la zone côtière ouest, figurerait parmi les population les plus importantes au monde mais reste parmi les espèces marines les plus menacées et fragiles de Nouvelle Calédonie (AER, 2009).

Assessment information

Low Threat
La menace la plus forte est issue de l'érosion des sols qui résulte des feux de brousse, des espèces exotiques et des explorations et exploitations minières. Depuis l’inscription du bien, les zones tampons marines et terrestres de la zone du Grand Lagon Sud ont subi plusieurs incidents de pollution associés aux activités d’exploitation du nickel, mais la menace diminue, notamment avec l’amélioration de la gestion de l’eau dans les bassins versants. Des épisodes de blanchissement corallien sont aussi observés (le dernier en 2016) et constituent une menace importante pour les récifs.
Marine/ Freshwater Aquaculture
(Augmentation des charges nutritives)
Very Low Threat
Inside site
, Scattered(5-15%)
Outside site
L’aquaculture (fermes de crevettes) est limitée sur le plan géographique à la côte ouest et n’a que des effets minimes sur les récifs coralliens et les écosystèmes associés (UICN, 2008; CMNC, 2016). La Nouvelle Calédonie a 19 fermes de crevettes qui recouvrent 633 ha (IEOM, 2019). Cinq fermes de crevettes sont situées dans la Province du Nord et occupent 209 ha en 2016. Des holothuries (concombres de mer) sont cultivés sur 90 ha  (IEOM, 2019). La pisciculture est testée dans différents projets pilotes de petite échelle (ADECAL, 2020). La production et la surface liées à l’aquaculture vont probablement augmenter à l’avenir.
L’enrichissement des eaux en nutriments provient aussi de l’afflux des eaux continentales qui déversent des rejets domestiques, industriels et agricoles notamment dans la Zone Côtière Ouest (ZCO) (Wantiez et al., 2019)
Water Pollution, Industrial/ Military Effluents
(Pollution associées aux activités d’extraction minière (nickel, chrome) )
Low Threat
Outside site
De manière générale, l’exploitation minière d’autrefois a laissé des cicatrices sur le paysage et a profondément dégradé l’environnement terrestre mais également marin dans les zones soumises à la sédimentation. Les activités d’exploitation minière en cours tout près du bien pourraient peut-être avoir un impact sur trois des six éléments de ce bien en série (UICN, 2008). Les composantes d’Entrecasteaux et ZOBB ne sont pas affectées par cette menace. Des recherches sur la bioaccumulation de métaux dans les réseaux trophiques indiquent une faible concentration exceptée pour le Hg et Se (Fey et al., 2018). Depuis l’inscription du bien, les zones tampons marines et terrestres de la zone du Grand Lagon Sud ont subi plusieurs incidents de pollution associés aux activités d’exploitation du nickel, mais la menace diminue, notamment avec l’amélioration de la gestion de l’eau dans les bassins versants (UNESCO, 2011; Fernandez, et al., 2017; Baudrimont et al., 2019; Fey et al., 2019). 
Un rapport environnemental de la zone (2015-2016) faisait état d’une qualité chimique des eaux moyenne à mauvaise sur les sites côtiers sous influence des activités minière et industrielle - la baie Nord, le port de Prony et la baie Kwë. Les apports de terre charriés par la rivière Kwë sous l’influence minière étaient notamment en cause pour la baie Kwé. Le bilan au large est très bon pour les sites les plus éloignés du site industriel et minier : Ugo et Merlet, l’île des Pins, l’île Ouen et le canal de la Havannah (Job, 2020). Dans la plupart de ces régions, les couvertures coralliennes sont très élevées et augmentent par rapport au précédent bilan (l’ŒIL, 2016).
Temperature extremes
(Épisodes de blanchissement du corail et dégradation de la couverture corallienne )
High Threat
Inside site
, Extent of threat not known
Outside site
Depuis Erica (2003), il n'y a plus eu de cyclones majeurs et seulement des cyclones et dépressions tropicales mineurs sont survenus annuellement. Plusieurs épisodes de blanchissement ont également été constatés, même si les récifs présentent une bonne résilience du fait de leur bon état de conservation (UICN, 2008 ; Bambridge et al., 2019). Cependant, le dernier episode de blanchissement entre février et avril 2016 a touché deux tiers des récifs mais la plupart se sont rétablis depuis (Bambridge et al., 2019). De nombreuses espèces sont concernées par le phénomène, y compris celles considérées, d’après la littérature, comme les plus résistantes, telles que les Porites massifs ou les coraux de la famille des Pocilloporidae. La mortalité partielle ou totale des colonies a concerné près de 40 % des coraux surveillés (Benzoni et al, 2016). Il y a des exemples de récifs, notamment à dominance d’Acorpora branchus, qui n’ont pas récupérés dans la ZCNE, et globalement il y a une diminution de la couverture corallienne vivante dans le lagon dans la ZCNE, dont une partie est probablement due au blanchissement (Wantiez et al., 2020).
Fishing / Harvesting Aquatic Resources
(Pression de la pêche lagonaire et côtière (commerciale, de loisir, de subsistance) sur la ressource halieutique)
Low Threat
Inside site
, Widespread(15-50%)
Le suivi et la surveillance des activités de pêche professionnelles sont assurés dans la plupart des parties du bien. Les pêcheurs ont l'obligation de se doter d’un permis de pêche. La pêche côtière artisanale (3 provinces + gouvernement) produisait environ 700 tonnes en 2015 (évaluation direction des affaires maritimes de NCSMMPM). La pêche vivrière échappant au marché monétaire n’a pas pu être estimée. Les données des captures de poissons dans les systèmes récifo-lagonaires de l’espace maritime calédonien sont en moyenne de 9 tonnes sur 10 ans (2004-2014). Ces données présentent les quantités globales, sans différenciation entre les espèces et ne permettent donc pas d’analyser la pression exercée sur chaque espèce exploitée. Les holothuries, les langoustes, les bénitiers et les crabes de palétuvier sont également exploités. Bien que la pression soit mal connue, on considère dans l'ensemble, et sauf localement sur certaines espèces, que la pression de pêche est faible et affecte notamment les secteurs de Bourail, Touho Poindimié. Un observatoire de la pêche et une étude de la caractérisation de la pêche non-professionnelle sont en cours de développement. Il est initié en 2020 mais les fonds ne sont pour l’instant pas sécurisés pour sa pérennisation (Consultation de l'UICN, 2020). Le rendement de la pêche commerciale dans des secteurs éloignés du bien pourrait augmenter la pression de pêche à l’avenir (Januchowski-Hartley et al., 2020).
Water Pollution
(Dégradation de la couverture corallienne en raison de la pollution terrigène: sédimentation, pollution chimique et organique, turbidité de l’eau)
Low Threat
Inside site
, Scattered(5-15%)
Les sédiments sont produits par l’érosion des terres notamment soumises au feu, au surpâturage bovin, à l’abroutissement par le cerf rusa et les cochons ensauvagés et à l’extraction minière. Les récifs frangeants, les herbiers marins et les lits d’algues sont particulièrement sensibles au colmatage par les sédiments provenant des rivières. Des estimations suggèrent que 419 feux observés en 2019 ont brulés 22,000 ha, significativement plus que les années précédentes (L'OEIL, 2020). Des sècheresses suivies d’inondations augmentant aussi le risque de glissements de terrain et la charge sédimentaire dans les cours d’eau. Les risques d’inondations et de sécheresses sont impactés par le changement climatique et le cycle des événements El Niño / La Niña. Par exemple, le cyclone Oma en Février 2019 a généré des inondations et une augmentation de la sédimentation côtière mais avec peu de dommage sur les récifs (Garcin et al., 2018, 2019). En Janvier 2018, le site du Poé a connu un épisode de bloom algale pendant plusieurs semaines. Des études sont en cours pour comprendre son origine.
Invasive Non-Native/ Alien Species
(Couronne du Christ (Acanthaster planci))
Low Threat
Inside site
, Localised(<5%)
Outside site
Des foyers sporadiques dans le temps et l’espace de peuplements d’Acanthaster spp. ont été observés en 2012-2013 et après l’évènement de blanchissement de 2016, causant des dégâts mineurs et temporaires sur les récifs et sans impacter leur assemblage (Adjeroud et al., 2018, Bambridge et al., 2019). Cependant, il y a eu un impact des acanthaster sur la côte Est qui a commencé en 2012-2014 et affecté les récifs lagonaires. Pour Tibarama la couverture corallienne était encore importante en 2014 alors que l’attaque était à son début (Wantiez et al 2014) et la couverture corallienne était très faible en 2019 après cette attaque (Wantiez et al 2020). Cet effet a aussi été observé sur les récifs frangeants et lagonairs de la côte oubliée (Wantiez et al 2019), zone non inscrite.
Low Threat
Le tourisme reste limité, cependant les principaux risques proviennent du paquebots de croisière de passage, notamment sur le site de l’île des Pins, et à la plaisance dans le sud et dans l’ouest. L'activité de croisière en nombre de croisiéristes et en nombre de touchers est en croissance depuis 2010, mais avec néanmoins une diminution notable depuis 2016 (Consultation de l'UICN, 2020b). L’augmentation potentielle du tourisme dans le Parc Naturel de la mer de Corail est source de menaces potentielles (impact physique et auditif de la navigation, dérangement d’habitats vulnérables et de lieux de nidification, etc.). L’impact des changements climatiques (augmentation de la fréquence des cyclones, acidification des eaux et augmentation de la température induisant le blanchissement des coraux) est également un risque potentiel.
Tourism/ visitors/ recreation
(Accroissement du tourisme (potentiel), notamment de plaisance et de croisière)
Low Threat
Inside site
, Localised(<5%)
Outside site
L’isolement de la Nouvelle-Calédonie fait obstacle à l’expansion du tourisme de masse. En 2019, il y avait 130 000 visiteurs hors croisières; 115 000 en moyenne depuis 10 ans, avec une augmentation de 15% depuis 2015 (ISEE, 2020a). La même année, il y avait 343 000 croisiéristes, 375 000 en moyenne depuis 10 ans, en baisse avec pic à 510 000 en 2016 (ISEE, 2020b). Les principaux risques proviennent du nombre de paquebots de croisière de passage, et à la plaisance dans le sud et dans l’ouest (effet du mouillage notamment). Certaines activités touristiques pourraient générer du dérangement comme la visite d’ilots/plages servant à la nidification des oiseaux, le bruit par les navires ou l’impact de la pêche touristique de grands prédateurs sur le réseau trophique (Borsa, 2019). L‘augmentation potentielle (et planifiée) du tourisme dans le Parc Naturel de la mer de Corail pourrait affecter le site Zone des Récifs d’Entrecasteaux.
Invasive Non-Native/ Alien Species
(Espèces marines envahissantes)
Data Deficient
Inside site
, Extent of threat not known
Outside site
Au moins 11 espèces marines envahissantes ont été identifiées en Nouvelle-Calédonie, dont une algue verte, Ulva ohnoi (UICN Comité français, 2019). Ces dernières sont principalement introduites par le transport maritime, 50 % du trafic maritime étant lié à l'industrie du nickel et les bateaux de croisière représentant également une source de préoccupation (CEN, 2017). En réponse, un plan de biosécurité a été élaboré pour Ouvea (Boudjelas et al., 2016). Ce plan est une réponse partielle spécifique - les actions mis en œuvre pour l’instant concernent principalement le piégeage de rat noir au niveau du wharf, dératisation sur quelques ilots, et des actions pour réguler la presence du coleoptère Brontispa longissimi. Cependant, ce n’est pas une réponse globale à cette problématique (Consultation de l'UICN, 2020b).
Other Ecosystem Modifications
(Maladie des coraux)
Low Threat
Inside site
, Localised(<5%)
Outside site
Les maladies coralliennes plus communément observées sur les récifs de Nouvelle Calédonie sont le syndrome blanc, la maladie de la bande noire, le blanchissement localisé et les anomalies de croissance (Tribollet et al., 2011). Il existe quelques preuves limitées de maladies des coraux dans les zones tampon de la  ZCNE, ZCO, et Grand Lagon Sud et dans les récifs littoraux, en particulier ceux qui sont touchés par le ruissellement (Aeby et al., 2016). La recherche n'a pas investigué l’ensemble du bien et la plupart des sites de recherche étaient situés dans la zone tampon. L’étendue des zones affectées peuvent être variables dans les composantes. Le suivi de la santé des récifs en 2018-2019 a observés les coraux malades au sein de sept récifs des Loyauté: majoritairement des anomalies de croissance sur des Montipores encroûtants (Job et Guillemot, 2020).
Ocean acidification
(Acidification de l’océan)
Data Deficient
Inside site
, Extent of threat not known
Outside site
Les recherches indiquent une acidification à long terme des océans dans le Pacifique Sud, mais aucun effet spécifique pour le site n'a été signalé (Wu et al., 2018).
La menace la plus forte reste la sédimentation terrigène issue de l'érosion des bassins-versants due aux feux de brousse et à l’exploitation minière. La pollution par les activités minières est également une menace. Le tourisme reste limité mais la visit des croisiéristes sur l'île des Pins peut constituer à terme un problème. Aucun épisode sévère de blanchissement des coraux n’a été observé depuis 2016. Des programmes de suivis réguliers des récifs sont en place pour s’assurer du maintien de leur intégrité.
Management system
Mostly Effective
Depuis 2011, le Conservatoire d’espaces naturels (CEN) coordonne la gestion du site du patrimoine mondial en coopération avec les gestionnaires et les associations de gestion. Il existe actuellement 13 comités de gestion dédiés à la gestion du site dans l’ensemble de la Nouvelle-Calédonie qui rassemblent des représentants de l'ensemble des acteurs concernés et permettent une construction participative des plans de gestion. Chaque comité de gestion a son mode de fonctionnement participatif. La mise en œuvre des plans de gestion est assurée de manière collégiale et participative, majoritairement par les provinces et le gouvernement mais avec une collaboration forte des comités et associations de gestion et de nombreux acteurs (CEN, Etat, organismes de recherche, ONG, etc.). L’état d’avancement des plans de gestion est variable. Ils sont tous en phase de mise en œuvre (Province Nord, 2016, 2017 et 2018; Province Sud, 2013). Pour certains, une révision est prévue dans les mois à venir (fin 2020 et 2021). Certains plans de gestion ont déjà été évalués, comme celui pour la zone de la côte ouest et celui pour les atolls d'Entrecasteaux. Le plan de gestion du Parc Naturel de la mer de Corail, la ZEE de la Nouvelle-Calédonie incluant les atolls d'Entrecasteaux, a été publié en 2018 (Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, 2018e) et est valide jusqu’en 2022. La Province Nord a publié les plans de gestion de ses composantes (Province Nord, 2017, 2018) tandis que le plan de gestion du Grand Lagon Sud 2013-2017 pourrait devoir être révisé.
Effectiveness of management system
Mostly Effective
L’évaluation de la gestion n’est pas disponible pour toutes les composantes. Pour la zone côtière ouest (ZCO) et les Atolls d'Entrecasteaux, les évaluations ont été réalisées en 2015. Les conclusions sont positives (bonne mobilisation, appropriation, prise de conscience, rendement du plan de gestion très satisfaisant avec 69% de actions réalisées). L’évaluation des Aires marines protégées (AMP) de Hienghène et Pouébo ont été réalisées respectivement en 2018 et 2019 et seront consultables en 2020. Il y a un besoin de mutualiser autour de l’évaluation pour mieux mesurer l’efficacité de la gestion (au delà de la mise en œuvre des actions): en plus de l’évaluation des sites de Hienghène et Pouébo, des réflexions sont initiées autour d’un Tableau bord du PNMC et la question de l’évaluation est ressortie comme un enjeu dans le cadre des échanges sur la stratégie nationale Aires Protégées (Consultation de l'UICN, 2020).
Boundaries
Highly Effective
Les limites du bien en série sont bien expliquées, faciles à reconnaître, comprises et soutenues par les communautés locales. Elles sont communiquées à tous les utilisateurs par des cartes marines et cartes consultables en ligne (UICN, 2008; UNESCO, 2011).
Integration into regional and national planning systems
Highly Effective
Une partie du bien (les atolls d’Entrecasteaux) est intégrée dans le Parc Naturel de la Mer de Corail créé en mai 2014, et qui recouvre l’ensemble de la ZEE néocalédonienne. En 2018, le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie a publié le plan de gestion du Parc Naturel de la Mer de Corail pour a période 2018-2022 (Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, 2018). Ce plan inclut la gestion de la composante Atolls d'Entrecasteaux, qui est la seule composante relevant de la compétence du gouvernement plutôt que des provinces. Le plan de gestion s'étend au-delà de la composante Atolls d'Entrecasteaux et comprend toute la zone au-delà de la juridiction provinciale jusqu'à la limite de la ZEE. Cela contribue de manière significative à l'intégrité globale du bien et à la connectivité entre les composantes. Par ailleurs, un nombre croissant de politiques nationales soutiennent des activités visant à faire face aux menaces liées aux différentes activités économiques et utilisations des terres, y compris, par exemple de nouvelles politiques sur les ressources en eau partagées et une attention accrue à la gestion des risques (Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, 2018). La Province Nord a publié les plans de gestion de ses composantes (Province Nord, 2017, 2018) tandis que le plan de gestion du Grand Lagon Sud 2013-2017 pourrait devoir être révisé.
Relationships with local people
Mostly Effective
En raison du partage des pouvoirs en Nouvelle Calédonie, différents acteurs ont la responsabilité de la gestion environnementale (Gouvernement, Provinces) et s’efforcent d’intégrer des éléments de gestion traditionnels dans les décisions et les textes. Le cadre de gestion global pour le bien relève d’un processus participatif, avec le plein engagement des acteurs locaux et dans le respect des droits coutumiers. Aujourd’hui 13 comités de gestion dédiés à la gestion des sites ont été mis en place. Ces comités de gestion rassemblent des représentants de l’ensemble des acteurs, dont les coutumiers. Certaines règles coutumières sont prises en compte. La participation des communautés locales est au cœur des processus de gestion (nombreuses réunions d'information, ateliers de travail...). Le Conservatoire d'espaces naturels de Nouvelle-Calédonie (CEN) a également été chargé de veiller à la cohérence de la gestion du bien inscrit et organise la concertation entre les autorités et institutions compétentes à travers des comités techniques (Patrimoine mondial, Initiative française pour les récifs coralliens, Plan d'action pour le Dugong).
Legal framework
Mostly Effective
Le cadre juridique et en particulier les codes environnementaux des Provinces du Nord, du Sud et des Iles ont été adaptés pour maintenir l'intégrité du site (Province Sud, 2019; Provinces des Iles Loyauté, 2019). Des efforts sont en cours pour améliorer la gestion des activités terrestres et des ressources en eau afin de réduire les sources de pollution d'origine terrestre, notamment par l'élaboration d'une politique de l'eau et de la législation associée, l'amélioration des mesures de lutte contre les incendies de forêt, des réglementations relatives à la pêche non commerciale et des réserves supplémentaires de non-prélèvement, par exemple Entrecasteaux (Gouvernement de Nouvelle-Calédonie 2018b, 2018c). Les provinces partagent également des informations sur les réglementations et les frontières par le biais de leurs guides annuels des lagons et agenda des marées (Province Sud et province Nord, 2020).
Law enforcement
Some Concern
Les missions de surveillance et d’application de la réglementation relèvent des Provinces, du Gouvernement et de l’Etat, mais les moyens ne sont pas suffisants pour surveiller des zones aussi étendues. Ainsi, la surveillance est assurée par cinq gardes de la brigade des gardes nature dans le Grand Sud (DENV, province Sud) et d’environ 10 gardes (équipés notamment de bateaux ) dans la province du Nord, dont le rôle est de faire respecter le code de l’environnement et plus particulièrement d’assurer la surveillance des espèces protégées (oiseaux, tortues, baleines…) et des activités (pêche, observation des baleines). Il y a un garde nature pour les îles Loyauté et deux supplémentaires seront recrutés bientôt (IUCN Consultation, 2020). La surveillance de la ZEE est assurée grâce aux moyens des forces armées, dont un aéronef et trois bâtiments de surface. Ainsi, l’avion de patrouille des Forces armées de la Nouvelle-Calédonie (FANC), un «Gardian», effectue des vols réguliers de surveillance maritime. Sur les eaux, La Glorieuse, La Moqueuse et La Dumbéa contrôlent les navires repérés (Gouvernement de Nouvelle-Calédonie, 2016b). Le recours à des observateurs contribue également à améliorer la connaissance des activités de pêche (Guillemont, 2017; Gouvernement de Nouvelle-Calédonie, 2018d).
 
Implementation of Committee decisions and recommendations
Data Deficient
Il n’y a pas eu de décision du Comité sur le bien depuis 2011.
Sustainable use
Data Deficient
Les principales activités sur le site sont la pêche et les activités de loisir. Les données ne permettent pas d’avoir une idée précise des pressions et de leurs évolutions sous gestion du site. Des recherches collectent en particulier des données sur la pêche non-commerciale (Juhel, et al, 2017; Januchowski-Hartley, et al. 2020).
Sustainable finance
Mostly Effective
Des stratégies de financement durables sont nécessaires pour garantir l’équipement, les ressources humaines et financières indispensables pour la gestion à long terme du bien (UNESCO, 2011). Plus récemment, le projet RESCCUE (2015-2018) a identifié les instruments économiques et financiers potentiellement appropriés pour assurer le financement pérenne et additionnel (notamment au financement par la Province) en Province Sud et Nord, en particulier en ce qui concerne le financement du fonctionnement des comités et associations de gestion Patrimoine Mondial. La formation des membres des différents comités et associations de gestion par le CEN permet d’augmenter les compétences en termes de développement de projet et de recherche de fond. Cependant, de nombreux projets long termes arrivent à leurs fins (IUCN Consultation, 2020). Le CEN participe également à la recherche de financement complémentaire pour appuyer les efforts de conservation, notamment au travers d’une collaboration avec la Fondation de la Grande Barrière GBRF; un des axes de travail du projet resilient reef repose sur le volet financement (Consultation de l'UICN, 2020b).
Staff capacity, training, and development
Mostly Effective
Les comités et associations de gestion nécessitent toujours un soutien technique, financier et administratif renforcé. Le CEN met en œuvre des formations et acquisitions de compétences, des temps d’échanges d’expériences, des forums (2013, 2015, 2017). En dépit de la fin du projet européen INTEGRE (10è FED régional PTOM),  quelques associations gestionnaires ont réussi à obtenir un employé (notamment grâce à l’appui des collectivités mais aussi à la recherche de financements complémentaires (candidature AAP privés ou publics), ce qui aide fortement la mise en œuvre des actions (IUCN Consultation, 2020a,b).
Education and interpretation programs
Mostly Effective
Le Pôle Patrimoine Mondial (PPM) du CEN assure la coordination et la mise en œuvre d'un programme d'actions et de valorisation des lagons calédoniens inscrits sur la liste du patrimoine mondial. Ses missions s'articulent autour de plusieurs objectifs généraux : renforcer la connaissance du public sur le patrimoine marin (communication, sensibilisation, valorisation) / soutenir les actions de gestion (renforcement des compétences, échanges techniques, lutte contre les menaces, suivi de l'état de santé des écosystèmes et des espèces) / coordonner la gestion (expertise technique, rôle de point focal, veille technique, etc.).
Tourism and visitation management
Data Deficient
Le tourisme est relativement peu développé et le tourisme sur le site est principalement originaire de Nouvelle Calédonie. Les données sont insuffisantes sauf ponctuellement sur certaines activités. Les principales activités sont la plaisance, l’observation des baleines dans le sud, dont l’activité est encadrée, et la plongée. Des croisiéristes sont localisés à l’île des Pins. Les politiques économiques et touristiques cherchent à développer le tourisme et en particulier autour de la navigation et de la pêche sportive. Cela pourrait générer des pressions et du dérangement dans le bien (Juhel et al., 2017; Januchowski-Hartley, et al. 2020).
Monitoring
Mostly Effective
Des suivis scientifiques sur l’état de santé des récifs coralliens sont réalisés tous les 6 ans dans chacune des zones composant le bien. Des suivis participatifs viennent en compléments tous les ans sur certaines zones. Un état initial (référence) a été définit en 2006-2008 et le premier suivi temporel a été conduit en 2012-2014 (Wantiez, 2018). La troisième évaluation est en cours (2018-2022). Le plan d’échantillonnage total comprend 261 stations d’observation. Le protocole d’évaluation est identique pour chacun des sites, néanmoins le nombre et la localisation des stations varient en fonction de la spécificité des sites (types d’habitats rencontrés, superficie). Trois compartiments sont échantillonnés : les poissons (toutes espèces), les macro-invertébrés épibenthiques (toutes espèces) et les habitats (catégories définies). Des suivis participatifs ont été instaurés (Initié en 2012, le suivi participatif des pontes de tortues sur Hienghène et Poum). S'y ajoutent les suivis réguliers des récifs coralliens réalisés par divers partenaires: le RORC (réseau d'observation des récifs coralliens) qui sont des suivis participatifs type reef check réalisés en grande partie par Pala Dalik, le suivi de la qualité éco-toxicologique du milieu marin par transplantation d'espèces bio-indicatrices et le suivi de l'état des peuplements récifaux et organismes associés (Vale-sud) (L'Oeil, 2020b). Un comptage des dugons a été réalisé par une campagne de survols entre 2018 et 2019. Afin de caractériser puis à terme suivre la pêche non professionnelle, une étude a été lancée par le CEN (2020 – 2022) et financée par l’IFRECOR, un financement complémentaire dans le cadre de PROTEGE (11ème FED, PTOM), viendra compléter cette étude (Consultation de l'UICN, 2020b).
Research
Mostly Effective
L’amélioration des connaissances pour une gestion efficiente et efficace fait partie intégrante des objectifs des plans de gestion. La recherche est très active sur les récifs en lagons en Nouvelle-Calédonie, depuis toujours, portée par plusieurs organismes scientifiques (IRD, Université, IFREMER) et par les bureaux d’étude et consultants. Les actions portent sur les espèces emblématiques (requins, tortues, mammifères marins, oiseaux, dugongs), sur les écosystèmes (récifs, herbiers, mangroves) et sur les zones fonctionnelles (sites de frai, nurseries). Le CEN et l'OEIL jouent un rôle clé dans la valorisation des informations provenant des programmes, projets et activités de recherche communs. Ces informations sont disponibles sur leurs sites web et leurs rapports annuels ainsi que sur la chaîne Youtube, qui comprend de courts entretiens avec les communautés locales et d'autres acteurs (CEN, 2020; l'OEIL, 2020a).
 
L’évaluation de la gestion n’est pas disponible pour tous les composantes du bien et il est donc difficile à ce stade de donner une conclusion générale. Toutefois, la gestion participative se poursuit et les efforts de surveillance et de recherche ont permis de documenter la résilience des récifs, comme en témoignent la reprise après le blanchissement du corail de 2016, le faible niveau des maladies coralliennes ou des populations d’étoile de mer Acanthaster planci. Des plans de gestion nouveaux et actualisés, par exemple pour Entrecasteaux dans le cadre du parc naturel de la mer de corail (2018) et d'autres composantes, indiquent que des efforts sont en cours pour améliorer la gestion. Egalement des démarches d’évaluation que les collectivités souhaitent mettre en oeuvre dans le cadre des nouveaux plans de gestion sont de nature à pouvoir alimenter les futures évaluations et améliorer la gestion adaptative des sites du bien inscrit (Consultation de l'UICN, 2020b).
Assessment of the effectiveness of protection and management in addressing threats outside the site
Data Deficient
Il existe des mesures de planification et gestion des risques et dangers naturels tels que les cyclones, les incendies, les tsunami (2m sur les îles de Pins le 5.12.2018), les glissements de terrain/mouvements de masse, les séismes, les inondations et grandes vagues (Sénat, 2019). La planification et la gestion tente aussi de tenir compte des effets déjà perceptibles du changement climatique : augmentation de la température (1,2°C d'augmentation de la température), élévation du niveau marin (1,9 mm/an pour 1977-2000), acidification des océans, érosion côtière (2-3 m dans certaines zones depuis 2000 (Sénat, 2019).
Best practice examples
Les activités de bonnes pratiques comprennent (Consultation de l'UICN, 2020b):
- Programme d’éducation des scolaires (2 animations du cycle 3 au lycée (collaboration CEN/PalaDalik)
- Actions menés par les Comités et les Associations de gestion : restauration de mangrove, plantation littorale, nettoyage, recyclage de verres, action de sensibilisation
- Participation à l’initiative du programme marin du Patrimoine mondial “Récifs Résilients (Resilient Reefs)” proposant une approche audacieuse et inclusive de l'adaptation au climat
World Heritage values

Importance esthétique exceptionnelle

Low Concern
Trend
Stable
Le bien contient toutes les zones clefs essentielles pour le maintien de sa beauté naturelle. Toutefois, des dégradations ponctuelles sont survenues lors de l'épisode de blanchissement de 2016 et certaines zones sont sous influence des activités minières ou de l’érosion des bassins-versants (Wantiez et al., 2019).

Stabilité du complexe récifal

Low Concern
Trend
Stable
Le bien est de dimensions suffisantes pour maintenir les processus biologiques et écologiques associés et présente bon état de conservation, qui garantit la résilience des coraux. Le blanchissement des coraux de 2016 a toutefois entrainé une dégradation de certains récifs, qui se sont rétablis depuis (Bambridge et al., 2019). Il y a des observations de populations d’étoile de mer Acanthaster planci et de maladies coralliennes qui mènent à des dégradations localisées mais les taux de rétablissement sont plutôt rapides. Sur l’ensemble de la Nouvelle-Calédonie, 38% des récifs sont en bon état de santé, 37% des récifs sont en état de santé satisfaisant, 15% des récifs sont en état de santé moyen, 9% des récifs sont en mauvais état de santé (Job et Guillemot, 2020).

Diversité des gradients océaniques

Good
Trend
Stable
Le bien est de dimensions suffisantes pour maintenir les processus biologiques et écologiques associés et présente un bon état de conservation, qui garantit la résilience des coraux.

Continuum d’habitats et diversité des structures récifales

Good
Trend
Stable
Le continuum d'habitats (récifs coralliens, mangroves, et herbiers) n'est pas menacé, ni la diversité des structures récifales (Job, 2016), et l'évaluation des mangroves et herbiers est envisagée dans le cadre de l’IFRECOR en 2021 (Consultation de l'UICN, 2020b).

Diversité d’espèces marines

Good
Trend
Stable
La diversité en espèces marines reste exceptionnelle.
Assessment of the current state and trend of World Heritage values
Good
Trend
Stable
L’état de conservation du bien dans sa globalité est très satisfaisant. Le bien est de dimensions suffisantes pour maintenir les processus biologiques et écologiques associés et présente un bon état de conservation, qui garantit la résilience des coraux. Le blanchissement des coraux de 2016 a entrainé une dégradation de certains récifs, qui se sont rétablis depuis (Bambridge et al., 2019), mais il y a des exemples de récifs qui n’ont pas récupérés dans la ZCNE et globalement il y a une diminution de la couverture corallienne vivante dans le lagon dans la ZCNE (Wantiez et al., 2020). Il y a des observations de populations d’étoile de mer Acanthaster planci et de maladies coralliennes qui mènent à des dégradations localisées mais les taux de rétablissement sont plutôt rapides. Sur l’ensemble de la Nouvelle-Calédonie, 38% des récifs sont en bon état de santé, 37% des récifs sont en état de santé satisfaisant, 15% des récifs sont en état de santé moyen, 9% des récifs sont en mauvais état de santé (Job et Guillemot, 2020).

Informations complémentaires

Fishing areas and conservation of fish stocks
Toutes les îles situées au large et 50% de l’île principale sont gérés selon le droit commun de concert avec la gestion traditionnelle sur certaines zones. La pêche artisanale procure des ressources essentielles aux populations locales ; elle est particulièrement importante dans la province Nord de l’île.
Factors negatively affecting provision of this benefit
Climate change
Impact level - High
Trend - Decreasing
Pollution
Impact level - Moderate
Trend - Continuing
Importance for research
Le bien constitue un site privilégié pour la réalisation d’inventaires naturalistes exhaustifs et la recherche en général, conduite par plusieurs organismes scientifiques
Il n'existe pas d'évaluation des bénéfices à l'échelle des sites. Mais, l’évaluation de la valeur économique des services rendus par les récifs coralliens et écosystèmes associés (RCEA) de Nouvelle-Calédonie, dont le bien constitue une grande partie, a été conduite en 2010 dans le cadre de l’IFRECOR. Il a été évalué que les RCEA produisent chaque année un total de 405 M€, avec une estimation minimum de 280 M€ et un maximum de 500 M€. Au total, ce sont environ 2 000 sociétés, 2 300 emplois et près de 150 000 personnes qui dépendent à différents degrés des services écosystémiques des récifs coralliens et écosystèmes associés de Nouvelle- Calédonie. Près de 88 M€ sont visibles en termes de flux financiers annuels pour l’économie de Nouvelle-Calédonie (via les valeurs ajoutées des services du tourisme et de la pêche liés aux RCEA) tandis que d’autres services, comme la protection contre les inondations côtières et la séquestration du carbone, ne sont pas comptabilisés dans les statistiques économiques. Les principaux services en termes économiques sont la protection côtières (estimation à 168 M€/an), la séquestration du carbone par les mangroves et herbiers (estimation à 149 M€/an), la pêche récifale (commerciale et d’autoconsommation pour 62 M€/an) suivi du tourisme bleu (26 M€/an). (Pascal et al, 2016).
Organisation Brief description of Active Projects Website
1 INSIGHT SAS and IRD-NC ART GeoDEV NC est un programme à long terme établi en 2019 pour permettre l’accès et l’usage de données de télédétection pour favoriser la prise de décision et différents suivis (végétation, feux, érosion, impacts du changement climatique, agriculture, blanchiment des coraux, surveillance des écosystèmes marins, etc.).
https://www.theia-land.fr/artlist/art-geodev-nouvelle-caledonie/ &nbsp;
2 L'INITIATIVE RÉCIFS RÉSILIENTS L’initiative Récifs résilients est un projet d'envergure internationale et vise à donner aux récifs coraliens et aux communautés qui en dépendent les meilleures chances de survie face au changement climatique, en renforçant un mode de gestion axée sur la résilience.
https://www.cen.nc/le-bien-en-serie https://www.barrierreef.org/what-we-do/projects/resilient-reefs

Références

Références
1
Adjeroud, M., Kayal, M., Peignon, C., Juncker, M., Mills, S. C., Beldade, R., & Dumas, P. (2018). Ephemeral and localized outbreaks of the coral predator Acanthaster cf. solaris in the southwestern lagoon of New Caledonia. Zool. Stud, 57(4). doi:10.6620/ZS.2018.57-04.
2
Adjeroud, M., Poisson, E., Peignon, C., Penin, L., & Kayal, M. (2019). Spatial patterns and short-term changes of coral assemblages along a cross-shelf gradient in the southwestern lagoon of New Caledonia. Diversity, 11(2), 21.
3
Aeby, G., Tribollet, A., Lasne, G., and Work, T. (2016). Assessing threats from coral and crustose coralline algae disease on the reefs of New Caledonia. Marine and Freshwater Research, 2016, 67, 455–465. Available at: http://dx.doi.org/10.1071/MF14151 [Accessed 06 July 2020].
4
Bambridge, T., Chlous, F., D’Arcy, P., Claudet, J., Pascal, N., Reynaud, S., Rodolfo-Metalpa, R., Tambutté, S., Thomassin, A., Recuero Virto, L., (2019). Society-based solutions to coral reef threats in french pacific territories. Regional Studies in Marine Science 29 (2019) 100667.
5
Baudrimont, M. et al. (2019). Synthèse des résultats du programme Dispersion des Métaux de la Mine au Lagon. Available at: https://cnrt.nc/wp-content/uploads/2019/05/CNRT_SYNTHESE-FI… [Accessed 06 July 2020].
6
Benzoni, F., Garlasche, G., Payri, C. (2016). Projet BLANCO - Plan d'action rapide et adaptatif, en cas de blanchissement corallien: le cas de la Nouvelle-Calédonie épisode 2016. Note de synthèse sur l’état du phénomène à l’échelle de la Nouvelle-Calédonie, octobre 2016. Documentation Ifrecor. Available at: http://ifrecor-doc.fr/items/show/1741: [Accessed 06 July 200].
7
Borsa, P. (2019). Parc naturel de la mer de Corail: des activités touristiques peu compatibles avec la préservation des espèces et des écosystèmes. [Rapport de recherche] Institut de recherche pour le développement (IRD), Marseille. 2019.  ird-02151342v2
8
Boudjelas, S. and Froud, K. (2016). Plan de biosecurite pour l’atoll d’Ouvea, îles Loyaute (Nouvelle-Caledonie).
9
CEN Nouvelle-Calédonie (2017). Stratégie de lutte contre les espèces exotiques envahissantes dans les espaces naturels de Nouvelle-Calédonie. Document cadre du Conservatoire des Es- paces Naturels de Nouvelle-Calédonie, 107 pp.
10
CEN website: http://www.cen.nc/
11
CMNC (2016). Cluster Maritime Nouvelle-Calédonie et Groupe Synergie Outre Mer. Secteur d’activité 3. Aquaculture Marine : Coordination Groupement des Fermes Aquacoles et Océan Avenir NC avec contribution de ADECAL Technopole, Ifremer, Innov Aquaculture, l’Huîtrière de Dumbéa, Biocénose Marine et ADL, AEL, DEXEN, Direction des Affaires Maritimes, Aqualagon.
12
Dumas, P., Toussaint, M., Herrenschmidt, J., Conte, A. and Mangeas, M. (2013) Le risque de feux de brousse sur la Grande Terre de Nouvelle-Calédonie : l'Homme responsable, mais pas coupable, Revue Géographique de l'Est [Online], vol. 53 / 1-2 | 2013. Available at: http://rge.revues.org/4598.
13
Fernandez, J. Meunier, J., Ouillon, S., Moreton, B., Douillet, P., and Grauby, O. (2017). Dynamics of Suspended Sediments during a Dry Season and Their Consequences on Metal Transportation in a Coral Reef Lagoon Impacted by Mining Activities, New Caledonia. Water 2017, 9, 338; doi:10.3390/w9050338
14
Fey, P., P. Bustamante, P., Bosserelle, P., Espiau, B., Malau, A., et al. (2019). Does trophic level drive organic and metallic contamination in coral reef organisms? Science of the Total Environment, Elsevier, 2019, 667, pp. 208-221. Available at: https://doi.org/10.1016/j.scitotenv.2019.02.311 [Accessed 06 July 2020].
15
Garcin M., Vendé-Leclerc M. (2018). Observatoire du littoral de Nouvelle-Calédonie – Bilan des actions 2018 : tome 2 – Suivi des sites, rapport BRGM/RP-69223-FR, 141 p., 151 fig., 13 tabl., 1 ann.
16
Garcin M., Vendé-Leclerc M. (2019). Observatoire du littoral de Nouvelle Calédonie – Bilan des actions 2018 : tome 1, rapport BRGM/RP- 68303-FR, 117p., 94 fig.
17
Gouvernement de Nouvelle-Calédonie (2016b). Nos eaux territoriales sous haute surveillance. 2 novembre 2016 [online]. Available at: https://dam.gouv.nc/actualites/02-11-2016/nos-eaux-territor… [Accessed November 2020].
18
Gouvernement de Nouvelle-Calédonie (2019). PEPNC - Schéma d'orientation pour une politique de l'eau partagée de la Nouvelle-Calédonie. [online]. Available at: https://davar.gouv.nc/sites/default/files/atoms/files/pep_-… [Accessed September 2020].
 
19
Government of New Caledonia (2018a). Schéma d’orientations pour une politique de l’eau partagée Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie. Available at: https://davar.gouv.nc/sites/default/files/atoms/files/pep_-… [Accessed 06 July 2020].
20
Government of New Caledonia (2018e). Parc Naturel de la Mer de Corail. Plan de Gestion 2018-2022. Available at: <https://mer-de-corail.gouv.nc/sites/default/files/atoms/fil…; [Accessed 06 July 2020].
21
Government of New Caledonia. (2016). Le dossier sur les risques majeurs (DRM). Available at: <https://securite-civile.nc/sites/default/files/documents/dr…; [Accessed 06 July 2020].
22
Government of New Caledonia. (2017). Amborella Activity Report. Available at: <https://mer-de-corail.gouv.nc/sites/default/files/atoms/fil…; [Accessed 06 July 2020].
23
Government of New Caledonia. (2018b). Arrete instaurant des reserve à Chesterfield, Beallona, Entrecasteaux, Périe et Astrolabe.
24
Government of New Caledonia. (2018c). Arrete portant approbation du plan d’action des atolls d’Entrecasteaux.
25
Government of New Caledonia. (2018d). Le programme des observateurs de la pêche palangrière. Available at: https://dam.gouv.nc/sites/default/files/atoms/files/program… [Accessed 06 July 2020].
26
Guillemot N, Léopold M (2017). Etude pour la conception d’un observatoire des pêches en province Sud. Available at: <https://integre.spc.int/images/pdf/nc/rapports/Rapport_obse…; [Accessed 06 July 2020].
27
IEOM (2019). Instituts d’outre-mer (IEDOM/IEOM) Nouvelle-Calédonie 2018. Available at: <https://www.ieom.fr/IMG/pdf/ra2018_nouvelle-caledonie.pdf>; [Accessed 06 July 2020].
28
ISEE (2020a). Arrivées de touristes à l'aéroport de Tontouta. Données mises à jour le: 20/11/2020. Available at: https://www.isee.nc/component/phocadownload/category/162-co… [Accessed 20 November 2020].
29
ISEE (2020b). Arrivées de croisiéristes. Données mises à jour le: 10/06/2020. Available at: https://www.isee.nc/component/phocadownload/category/162-co… [Accessed 20 November 2020].
30
IUCN (2008). Evaluation Report on the nomination of the property "Lagoons of New Caledonia: Reef Diversity and Associated Ecosystems". Available at: https://whc.unesco.org/document/151787. ;
31
IUCN Consultation (2020b). IUCN World Heritage Confidential Consultation form: Lagoons of New Caledonia: Reef Diversity and Associated Ecosystems, France.
32
Januchowski-Hartley, F.A., Vigliola, L., Marie, E., Kukbicki, M., Mouillot, D. (2020). Low fuel cost and rising fish price threaten coral reef wilderness. Conservation Letters. 2020; 12706.
33
Job, S. (2018). Réseau d’Observation des Récifs Coralliens de Nouvelle-Calédonie – Campagne 2017-2018. CORTEX. 96pp.
34
Job, S., Guillemot, N. (2020). Réseau d’Observation des Récifs Coralliens de Nouvelle-Calédonie – Stations de suivi des îles Loyauté - Campagne 2018-2019. [online]. Available at: https://sig-public.gouv.nc/pala_dalik/RORC2018_Rapport_PIL_… [Accessed June 2020].
35
Juhel, J., Vigliola, L., Mouillot, D., Kulbicki, M., Letessier, T.B., Meeuiwig, J.J., Wantiez, L.,  et al., (2017). Reef accessibility impairs the protection of sharks. J Appl Ecol. 2018;55:673–683.
36
L'OEIL (2020a). Dossier de presse : Incendies 2019 : quel bilan provisoire pour l’environnement ? 16 janvier 2020. Available at: https://www.oeil.nc/sites/default/files/pdf/Administratif/O… [Accessed 2020].
37
L'OEIL (2020b). Les suivis de la qualité des milieux marins. Available at: http://www.oeil.nc/fr/environment-threats-studies-fla/mer-p… [Accessed 2020].
 
38
Marre, J.B., Pascal, N. (2012). Valeur économique des des récifs coralliens et écosystèmes associés de Nouvelle-Calédonie Partie II : Consentements à payer pour la préservation des écosystèmes et valeurs de non-usage. Documentation Ifrecor. Available at: <http://ifrecor-doc.fr/items/show/1421>; [Accessed 06 July 2020].
39
Pascal, N. (2010). Valeur économique des récifs coralliens et écosystèmes associés de Nouvelle-Calédonie. Partie I : Valeur financière. Documentation Ifrecor. Available at: http://ifrecor-doc.fr/items/show/1420 [Accessed 06 July 2020].
40
Province Nord (2017). Plan de gestion environnemental pour la période 2017-2021. Les lagons et récifs de Poum. https://www.province-nord.nc/sites/default/files/actions/th…
41
Province Nord (2018). Plan de gestion environnemental pour la période 2018-2022. Les lagons et récifs de Bélep. Available at: <https://www.province-nord.nc/sites/default/files/actions/th…; [Accessed 06 July 2020].
42
Province Nord website (last update 2016 ; retrieved 2020) : https://www.province-nord.nc/developpement-economique/peche…
43
Province Sud (2013). Plan de Gestion du Grand Lagon Sud 2013/2017. Available at: <https://www.cen.nc/documents/22209/88971/Plan+de+gestion+du…;
44
Province Sud (2019). Code de l’environnement. Available at: https://www.province-sud.nc/sites/default/files/1829925/COD…
45
Province Sud (2020). Le Guide Lagon 2020. https://www.province-sud.nc/sites/default/files/1827770/PS_…
46
Province Sud (2020). Schéma de Développement Agricole Provincial. Available at:  https://www.province-sud.nc/sites/default/files/1827773/DDR… [Accessed 2020]
47
Provinces des îles Loyautés (2019). Code de L’environnement de la Province des îles Loyautés. Available at: <https://www.province-iles.nc/sites/default/files/2019-03/19…; [Accessed 06 July 2020].
48
Senat (2019). N127. Rapport d’Information fait au nom de la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable (1) relatif au déplacement d’une délégation de la commission en Nouvelle-Calédonie. Available at: https://www.senat.fr/rap/r19-127/r19-127-syn.pdf [Accessed 2020].
49
Tribollet, A., Aeby, G., Work, T. (2011). Survey and determination of coral and coralline algae diseases/lesions in the lagoon of New Caledonia. CRISP, Nouméa. Available at: https://www.spc.int/DigitalLibrary/Doc/FAME/Reports/CRISP/E… [Accessed November 2020]
50
UICN Comité français (2019). Espèces exotiques envahissantes marines : risques et dé s pour les écosystèmes marins et littoraux des collectivités françaises d’outre-mer. État des lieux et recommandations. Paris, France. 100 pages.
51
UNESCO (2011). Report on the State of Conservation of the Lagoons of New Caledonia: Reef Diversity and Associated Ecosystems. State of Conservation Information System of the World Heritage Centre. [online] Paris, France: UNESCO World Heritage Centre, pp.2. Available at: https://whc.unesco.org/en/decisions/4430 [Accessed 2017].
52
Wantiez L, Bouilleret F, Frolla P, Goroparawa (2019). Communautés biologiques et habitats coralliens de Bourail (Zone Côtière Ouest). Etat de santé 2019. Maintien de l’intégrité. Conservatoire des Espaces Naturels, Université de la Nouvelle-Calédonie. 109 pages. Available at: <https://www.cen.nc/documents/22209/88967/Suivi+de+l%E2%80%9…; [Accessed 06 July 2020].
53
Wantiez, L. (2018). Etat du bien inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO entre 2006-08 et 2012-14. Conservatoire d’espaces naturels Nouvelle-Calédonie, Université de la Nouvelle-Calédonie. 223 pages.
54
Wu, H.C., Dissard, D., Douville, E., Blamart, D., Bordier, L., Tribollet, A., Le Cornec, F., Pons-Branchu, E.,Dapoigny, A., Lazareth, C.E. (2018).  Surface ocean pH variations since 1689 CE and recent ocean acidification in the tropical south Pacific. Nature Communications, 29 juin 2018.

Would you like to share feedback to support the accuracy of information for this site? If so, send your comments below.

This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.